Connect with us

News

#3 Cam Reddish – NCAA : un mix de Paul George et Tracy McGrady, avec une nonchalance à travailler ?

Source photo : Duke Athletics
C’est parti pour découvrir les nouvelles pépites du basket US, vous retrouvez les meilleurs joueurs qui représentent le mieux l’avenir du basket. Des lycéens aux joueurs NCAA !

On aurait peut être dû appeler cette chronique les cracks de Duke. Car il est la 3ème grosse recrue des bluedevils ! A peine âgé de 18 ans, il prendra place en tant qu’ailier dans le starting five de coach K. C’est un sacré bonhomme car ses mixtapes sont déjà sur youtube alors qu’il n’a que 13 ans… Il est ensuite appelé dans toutes les catégories avec team USA, où il fait déjà parler de lui. Il est catalogué comme un ailier mais il a bien joué en tant que meneur au lycée, faute que son équipe n’en n’ait pas de haut niveau. Même s’il avait perdu en demi-finale, il s’était fait remarquer en tournant à un peu plus de 10.7 points par match en coupe du monde U19, avant de se faire éliminer par son futur coéquipier, RJ Barrett. Lors du Nike EYBL, il s’est mis en évidence, avec son côté versatile : 22.6 points, 7.8 rebonds et 3 passes. Pour la petite anecdote, en 2015, il a eu l’occasion d’être le coéquipieravec un certain Mo Bamba…

Bon, fini les bêtises, après avoir révisé l’histoire, il est temps de parler du terrain. Comme d’habitude, on va commencer par les qualités du bonhomme. Comparé aux T-Mac, KD ou Paul George, il est sans doute le joueur le plus old school de la cuvée. Il a une capacité incroyable de créer son shoot à base de stepback bien travaillé. C’est d’ailleurs l’une de ses forces. La vision n’est pas parfaite mais le fait d’avoir jouer meneur l’aide énormément. Il n’est pas de ces ailiers qui foncent tête baissée. Non, il a une vision incroyable en tant qu’ailier et peut jouer des postes 1 à 4 sans aucun problème. Solide défenseur off-ball, sa taille fait qu’il peut défendre sur les intérieurs avec une grosse efficacité. On ne dira pas qu’il est aussi effrayant qu’en attaque mais ce n’est pas loin et il y a un potentiel à travailler, d’où les comparaisons avec Paul George.

Dans le jeu de Paul George justement, il y a aussi des lacunes. Ce petit côté nonchalant, on le retrouve chez Cam. Parfois, il tente beaucoup de shoots extérieurs, plutôt que de rechercher le contact. Son premier pas n’est pas dévastateur, contrairement à ceux de Zion et RJ. Il adore, comme les joueurs de sa génération, à planter des shoots en transition à 3 points mais ses choix sont souvent foireux, puisqu’il n’en mettait même pas 30% cette saison. Coach K devra aussi travailler ses picks an roll, pas toujours au top, tout comme son agressivité, qui n’est pas toujours en « mood ».

Vous l’aurez compris, on retrouve un petit mix de Paul George et T-Mac. Une capacité folle avec des moves incroyables, tout en défendant dur sur l’homme. Dans le même temps, une agressivité et une vision à travailler. Suffisant pour être un go to guy ? Les entraînements avec Williamson et Barrett vont être tellement dingues…

Master en séquence émotion, culture vintage et positives vibes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk







Facebook




More in News