Bol Bol a impressionné : 2 mètres 21 et ça joue comme un arrière, malgré la défaite d’Oregon – The Daily Dunk
Connect with us

News

Bol Bol a impressionné : 2 mètres 21 et ça joue comme un arrière, malgré la défaite d’Oregon

Source photo : Twitter
Pas mal de choses à noter lors de la demi-finale de ce 2K Classic. Oregon a perdu contre l’Iowa, un bon upset comme on les aime. Tout n’est pas à jeter puisque ce fut l’occasion de voir Bol Bol et sa capacité à parfois jouer comme un arrière, entre shoot et drive ! Bienvenue en 2018 les gars !

Le plan ne s’est pas passé comme prévu pour Oregon, qui est donc défait face à Iowa. Pour se défaire des Ducks, Jordan Bohammon termine à 16 points, bien aidé par Luka Garza et ses 12 points, ainsi que Ryan Kriener et ses 11 points. Iowa continue son perfect en ce début de saison avec 3 victoires en autant de matchs ! La finale du 2K classic vaudra son pesant de cacahuètes face à UConn dès demain. Dans la petite finale, Oregon affrontera donc Syracuse. Iowa avait tapé fort d’entrée avec un 8-0 et un avantage que les Hawkeyes ne laisseront jamais filer. Il fallait acheter des lunettes 3D au méga CGR, pour survivre à cette rencontre. Les deux équipes n’ont même pas shooter à 40%. Cela n’a pas empêché Iowa de l’emporter, grâce à une grosse domination aux rebonds (+11).

Si Ehab Amin termine meilleur scoreur de la rencontre avec 25 points et 5 paniers à 3 points, c’est bien Bol Bol qui a impressionné dans cette rencontre. Le fils de Manute Bol a été assez irresistible. Dès le début de match, il montre sa capacité à pousser le bon comme si c’était un point guard. Il se permet même de shooter à 4/5 mètres avec efficacité et surtout une aisance incroyable. Assez fou, sachant sa taille (2 mètres 11). Depuis le début de saison, il a rentré un panier à 3 points sur 3 tentatives, en 3 matchs. On se demande quelle sera sa limite mais il est bien parti pour être un meilleur joueur que son père. Bol Bol n’a en tout cas pas fini de faire parler de lui, et en bien s’il vous plait !

Malgré ses 15 et 9 rebonds, Oregon perd quand même la rencontre. Néanmoins, ils seront intéressants à suivre, entre les nostalgiques des années 80/90, ou encore ceux qui veulent un pivot dans leur équipe NBA…

Master en séquence émotion, culture vintage et positives vibes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News