Connect with us

News

Deandre Ayton est un monstre : 24 points et 13 rebonds avec une facilité déconcertante !

Le mec le plus souriant du campus a tapé fort ! Deandre Ayton a sorti un très gros match ! Ce qui est incroyable avec lui, c’est que personne ne l’a vraiment vu. Il a fait son job tranquillement, en ne forçant pas et c’est la marque des plus grands.

C’était un des gros matchs de la nuit en NCAA si ce n’est le plus gros. Pourquoi ? Car c’était l’occasion de voir le très impressionnant Deandre Ayton. La légende Bill Walton et commentateur NCAA ne s’y trompe pas. Le grand sait jouer au ballon,, alors qu’il n’a commencé le basket qu’à 15 ans. Une histoire qu’on peut comparer à celle de Tim Duncan et le commentateur ESPN le compare à Hakeem Olajuwon grâce à son footwork incroyable et son aisance balle en main.
Le décor est planté et Arizona ne blague pas dans une salle qui est pourtant très chaude. Utah n’arrive pas à arrêter les pénétrations, que ce soit en fastbreak ou en demi-terrain. Il le paye cash en première mi-temps avec Jackson-Carttwright qui est on fire à 3 points (13 en première mi-temps). L’écart gonfle aussi vite que les joues d’Hamtaro avec des locaux qui se font bouger physiquement. 14 points de retard à la mi-temps, c’est un peu la galère mais la suite réserve bien des surprises.

Pendant que Bill Walton continue d’insulter les spots pubs sur le foot pour parler basket, Utah revient dans le match avec Justin Bibbins et surtout Barefield (23 points) qui prend feu à 3 points pour ne revenir qu’à deux petites possessions à 10 minutes de la fin du match. Le public prend beaucoup de place dans la tête d’Arizona qui fait beaucoup de fautes directes. Utah arrive l’impossible en revenant par deux fois à égalité mais gâchera bêtement la suite par des sautes de concentration… Mauvais shoots, balles perdues, des erreurs vraiment bêtes. Ils perdront finalement la rencontre sur la ligne des lancers. Dans le crunch time, un certain Deandre Ayton s’est montré très grand : 24 points, 13 rebonds et 2 contres pour terminer la rencontre !

Hormis le résultat qui fut décevant, vu l’effort d’Utah, quelle belle rencontre et de qualité. Le futur NBAer a frappé un grand coup et Arizona a prouvé encore une fois qu’elle n’avait pas qu’un grand joueur mais un vrai collectif.

Master en séquence émotion, culture vintage et positives vibes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk







Facebook




More in News