Le remake de la finale fut violent : Vick transformé en Kobe pour aller taper les champions en titre ! – The Daily Dunk
Connect with us

News

Le remake de la finale fut violent : Vick transformé en Kobe pour aller taper les champions en titre !

Source photo : Twitter

Cela avait très mal démarré sauf qu’au final, la bande de Vick, qui était d’ailleurs on fire, a mis fin au débat. Victoire 74 à 71 avec une fin de match mal gérée mais l’essentiel était la victoire. On re-signerait bien pour plus de match de ce genre !

Villanova n’est plus l’équipe de la saison passée. Peut être moins talentueuse mais plus combative, Kansas va manger. Après avoir mené tranquillement à la maison, les Jayhawks vont prendre très cher, notamment de loin et un 12-0 dans la tronche pour être en retard sur le tableau d’affichage de 5 points après quelques minutes. Il faudra un Lawson costaud à l’intérieur pour stopper l’hémorragie. Merci aussi à leur défense, ce qui permet de développer un jeu de transition, pas toujours efficace mais assez solide pour repasser devant après 10 minutes (16-13 Kansas). Pourtant à domicile, on sent Kansas frustré, stressé, en les voyant perdre énormément de ballons.

Les minutes qui suivront seront reloues à mater de part la maladresse des deux équipes, avant que Vick, encore lui, dégaine à 3 points. Après avoir repris de l’avance, Villanova  va revenir dans les dernières minutes grâce à une belle circulation de balle et surtout un très fort Gillespie. Toujours très adroit de loin et futé sur pick and roll, les champions en titre reviennent à 2 petits points ! Heureusement que le duo Vick – Lawson est présent (24 points) car sans eux, c’est le néant. Un match qui est d’ailleurs décevant dans son ensemble pour un rematch du dernier final four.

Et il suffit de le dire pour enfin avoir des points et du beau jeu. Eric Paschall prend le jeu à son compte côté Villanova. Son shoot fait des ravages et c’est encore et toujours, Lawson qui est efficace à l’intérieur avec son côté smooth pour répondre.
Tel un invité surprise, enfin presque, Vick va prendre feu d’un coup d’un seul. Lui qui tourne à un peu plus de 16 points par match, sera déjà à 20 à 10 minutes de la fin. Il rentre 3 shoots de suite, sans parler de ses lancers, afin de remettre Kansas devant au score. Une véritable torche humaine qui fera exploser le public ! Le duo qu’il forme avec Lawson est incroyable car lors du mano à mano dans le money-time, les deux lascars inscriront quelques shoots incroyables ! Dotson ajoutera la dose nécessaire pour mettre les siens à l’abri avec 5 points d’écart, Villanova ne rentre plus rien, ne tentant que des shoots désespérés. Une zone qui aura donc marché en fin de match. Enfin, ça aurait été le scénar parfait mais comme toujours, Kansas adore choke et provoquer des crises cardiaques à leurs fans. A cause de Gillesipe et surtout Booth on fire à 3 points, les Jayhawks se feront peur jusqu’à la dernière seconde. La victoire est là et c’est quand même l’essentiel, malgré des fautes bêtes dans les dernières secondes. Les 29 points de Booth n’auront malheureusement pas suffi.

Si la première mi-temps a été hideuse à regarder, la deuxième fut bien plus convaincante. 20 minutes de kiff et surtout de réussite offensive dans un match sous haute tension. Et puis quand le money-time est dans la place, ça ne peut qu’être un bon match. Lawson et Vick termineront à 28 et 29 points !

Master en séquence émotion, culture vintage et positives vibes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News