Connect with us

News

Le rouleau compresseur Purdue continue de rouler sur tout le monde ! Dernière victime : Wisconsin

Hier soir, les Badgers se déplaçaient dans l’enceinte de Purdue. L’équipe numéro 3 du Top 25 était sur une série de 13 victoires d’affilées avant d’affronter l’ancienne université des joueurs NBA Sam Dekker et Frank Kaminsky. La série est toujours intacte.

L’ambiance dans la salle était électrique, les Boilermakers prêts à en découdre, seuls les joueurs de Wisconsin n’étaient pas prêts pour ce match. En effet, l’écart fut creusé très vite : 12-0 pour commencer le match. On avait atteint la moitié de la première mi-temps, et le score était de 23-4. Purdue a imprégné le rythme, à coup de stop défensifs collectifs, mais aussi d’interceptions dans les mains. La débâcle est totale dans cette première mi-temps pour Wisconsin, mais le score reste honorable à la pause, avec « seulement » 17 points de retard, 39-22.

La seconde mi-temps n’est pas partie sur les mêmes bases, mais la machine Boilermaker est bien rodée, et le rythme est toujours très intense. Les Badgers n’arriveront jamais à entrevoir un espoir de revenir au score. Quelques runs, mais rien de concret. Le score final n’est pas très flatteur, victoire de Purdue 78-50. Déroute totale pour Wisconsin. Les experts s’accordent à dire que malgré la saison médiocre, les Badgers ne nous ont pas habitué à ça.

La box-score de Purdue :

Carsen Edwards, Isaah Haas, Vincent Edwards, Dakota Matthias tournent tous à plus de 10 points par match cette saison. Pour ce match, les apports de P.J Thompson et Matt Haarms furent les bienvenues, vu la maladresse d’Haas & Mathias. Côté Wisconsin, Ethan Happ était bien seul avec ses 15 points, 7 assists & 6 rebonds. Aucun autre joueur de l’équipe n’a marqué plus de deux paniers en dehors de lui.

Il est évident que Purdue est en grande forme en ce moment. Ils ont gagné leurs 7 rencontres de conférence jusqu’à présent, et c’est le 11ème match de suite que les adversaires marquent moins de 70 points. Vous avez dit « lockdown defense » ? Les statistiques valorisantes pleuvent pour cette équipe qui n’en finit pas de gagner. 14 victoires de suite, 19ème de suite à domicile. Comme le dit l’insider d’ESPN John Gasaway, Purdue pourrait être une équipe très difficile à battre en mars :

Dans cette conférence Big Ten, Michigan State a du soucis à se faire. Purdue affiche clairement son intention d’aller chercher le titre de conférence afin d’obtenir un spot garanti pour la March Madness. Le prochain adversaire des Boilermakers sera Iowa.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk







Facebook




More in News