Connect with us

News

Les stats ne font pas tout : Trae Young s’est fait décapiter par Jevon Carter dans la défaite des siens

Source photo : MSN
C’est le genre de match où les freshmens ont beaucoup à apprendre. Dans un duel au sommet, Trae Young aura sorti ses stats, mais il aura surtout failli mentalement. Une bonne leçon pour lui…

C’était LE choc de la nuit. Pendant qu’en NBA, ça se distribue des blowouts à tire larigot, Oklahoma affrontait West Virginia et la température est déjà chaude alors que le match n’a même pas commencé. Trae Young ne mettra que quelques instants avant de faire bang à 3 points et avec la planche. C’est peut être la seule action positive de sa part de la première mi-temps, tant il s’est fait marcher dessus. Un certain Jevon Carter était chargé de rendre la vie dure à Trae Young et il a réussi. Car nous parlons là d’un top player de la ligue en défense. Il coupe off-ball le pauvre Young qui a bien du mal à se défaire de lui, sur à peu près toutes les remises en jeu. Il faut avoir un cardio de malade car il est suivi comme sa propre ombre. Et lorsqu’il a la gonfle, Young balance des shoots vraiment compliqués. Il essaye de prendre du rythme et n’y arrive pas, au point de la jouer solo pendant quasiment toute la rencontre. Il peut remercier Odomes, qui sauve les meubles dans les 20 premières minutes. C’est un miracle qu’il n’y ait que 8 points d’écart à la mi-temps.

On a parlé du côté offensif de la chose, toutefois en défense c’est pire. Avec seulement 2 fautes dans le match, il n’a pas fait les efforts contre Carter, qui frise le triple-double : 17 points, 7 rebonds et 10 passes. Ce dernier le découpe avec sa puissance physique et Young pourrait faire passer Harden pour un défenseur d’élite. Il peut d’ailleurs remercier les arbitres, qui en plus de siffler des fautes très gentilles pour lui, vont siffler coup sur coup deux fautes à Carter qui sera obligé de revenir sur le banc. C’est à ce moment là que Young prend confiance avec deux contre-attaques faciles et deux paniers à 3 points. Malheureusement insuffisant, Oklahoma plie. 29 points, 5 passes, 3/12 à 3 points et 8 balles perdues. Ce sont des belles stats mais les chiffres ne font pas tout et en tant que leader et meneur de jeu, il a encore beaucoup à apprendre !

C’est le genre de match qui pue la march madness et on aimerait vraiment que ces deux équipes se rencontrent car quand le meilleur attaquant affronte le meilleur défenseur du pays, ça fait toujours du bruit !

Master en séquence émotion, culture vintage et positives vibes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk







Facebook




More in News