Connect with us

News

Villanova champion NCAA 2018 : Donte DiVincenzo trop brûlant avec 31 points, pour s’emparer du titre contre Michigan !

Source photo : Twitter
On y est, on y était. La finale NCAA aura été dominée de A à Z par Villanova (79-62). Un scénario tout sauf surprise tellement l’équipe de Jay Wright fut bien trop forte durant ce tournoi et même la saison entière. Il n’empêche qu’il faut féliciter Michigan qui aura fait un exercice formidable.

Il fallait faire le plein de café ou alors avoir un réveil du tonnerre pour assister à la finale qui avait lieu à 3h30.
On avait nos masques à oxygène dans une ambiance irrespirable. Les Wolverines le savaient, pour l’emporter, ils étaient dans l’obligation d’avoir un Wagner héroïque, comme lors de leur dernier match. Et ça a été le cas en début de rencontre en témoigne ses 9 points, alors que pendant ce temps là Villanova ne score que 6 points. Tout le monde se met à fantasmer mais il ne faut pas oublier comment ce programme en est arrivé là. De la patience, un gros banc, un énorme coaching et surtout un plan de jeu irréprochable qui paye quoi qu’il arrive, plus les minutes avancent. Ils prennent le contrôle petit à petit et l’entrée de DiVincenzo va tout simplement changer les choses. Il score comme un dingue, que ce soit en pénétration ou au shoot, c’était définitivement sa soirée. Trop en feu, personne n’arrivera à stopper ce volcan en fusion. Il frôle déjà avec les 20 points à la mi-temps et c’est bien grâce à lui que les Wildcats terminent sur un 23-7, ce qui leur permet de rentrer aux vestiaires avec 9 points d’avance.

Bien entendu, on ne gagne pas un match de basket seul et on tient à le préciser. Si Villanova a fait fort, c’est aussi grâce à leur défense. Pendant que Wagner est sur le banc, les coéquipiers de Bridges (19 points) l’ont joué small ball. C’est bien beau de parler de leur jeu offensif, qui est merveilleux, mais la défense a joué son rôle. Ils ont su fatiguer Moe Wagner, petit à petit, à tel point qu’en défense, il était à la rue totale et qu’il était à deux doigts du coma, semblant sans énergie. Bien moins agressif en attaque, il n’a pas vu beaucoup le ballon. Simpson et Abdur-Rahkman auront bien tout tenté, sauf que la marche était trop haute. L’écart explosera et atteindra plus de 20 points avec un Bridges très adroit et bien entendu DiVincenzo (31 points) qui était sur une autre planète cette nuit. Jalen Brunson aura été timide avec un petit 4/13 mais qu’importe, l’essentiel a été assuré avec une nouvelle victoire et le titre suprême.

Ce n’était pas notre dernier article de la saison mais on voulait remercier tous nos fans qui nous ont accompagné tout au long de la saison. Première année où on traite quotidiennement de la NCAA et on peut dire que c’est un succès !  On reviendra sur la finale ainsi que celle des filles. On tenait donc à vous dire merci et comptez sur nous pour revenir plus fort !

Master en séquence émotion, culture vintage et positives vibes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







More in News