Connect with us

News

West Virginia se fait Oklahoma : Jevon Carter fait encore déjouer Trae Young !

OU Daily
Cette nuit, #17 Oklahoma accueillait #19 West Virginia, les deux équipes ayant le même bilan avant la rencontre. Nous approchons des dernières rencontres de conférence, et les Mountaineers ne lâchent rien.

Seule rencontre au programme hier soir, le match a tenu ses promesses. Le leader des Sooners n’était pas en très grande forme physique avant le match, étant malade. De plus, ils ont perdu leur dernier match face à Texas, sachant que la Big 12 est très homogène cette année. Les joueurs de West Virginia eux confirment qu’ils ont bien sorti la tête de l’eau : après une période compliquée avec 5 défaites en 6 matchs, les voilà de nouveau « back to business » après leur victoire contre Kansas State avant d’affronter Oklahoma.

Le match commença sur les chapeaux de roue pour WVU, qui alluma la mèche derrière l’arc en première période. Très sollicité, Lamont West enchaîna les trois points comme des perles. L’attaque des Mountaineers opérait à merveille, et les Sooners n’avaient aucune solution face à ça. Comme d’habitude, c’est Trae Young qui aidait son équipe à survivre, grâce notamment à 17 points durant cette période. La tactique abordée par le coach de WVU était simple : tenter de contenir Trae Young avec des prises à deux ne fera que le forcer à lâcher la balle à des coéquipiers libres. Et ça, il ne le voulait pas. Il a laissé un seul défenseur, l’un des meilleurs tout de même en la présence de Jevon Carter, face au meilleur marqueur du pays. Quand il s’agissait des autres joueurs, il fallait les étouffer par une défense sur l’homme qui ne laissait que peu d’espace.

Le coach d’Oklahoma a donc profité de la mi-temps pour s’ajuster, vu que son équipe était menée de 10 points (50-40). Pendant 5 minutes, les adversaires des Sooners n’ont pas marqué un seul panier. Mais l’attaque n’était pas très efficace non plus, vu l’effort physique qu’ils ont dû déployer pour les empêcher de marquer. Résultat : 5 petits points marqués sur cette période, ce qui a suffit à rendre le match serré pour les 15 dernières minutes. Trae Young était à l’initiative de toutes les attaques, quand il fallait stopper les runs adverses, ou encore profiter de la maladresse des adversaires. On notera d’ailleurs un layup plutôt chanceux pour le meneur avec la balle qui touche la tranche de la planche et retombe dans le panier :

Cependant, ça n’a jamais été suffisant. Il restait un peu moins de 4 minutes à jouer, West Virginia menait 68-65, et Trae Young avait atteint son total de points définitif. Un tir tête de raquette d’Esa Ahmad et les Mountaineers menaient de 5 points avec 3 minutes et 30 secondes à jouer.

Les deux équipes se rendaient coup pour coup, et l’écart ne bougea pas, jusqu’à un stop défensif et deux points derrière qui soulagent, pour réduire l’écart à 2 points. Score : 75-73 pour WVU. Temps restant : 13.1 secondes. Possession : West Virginia. Esa Ahmad sur la ligne, qui loupe ses lancers francs, il reste un temps mort pour Oklahoma, mais le coach décide ne pas l’utiliser, laissant à Trae Young la possibilité de remonter le terrain malgré un cafouillage qui a failli leur coûter une perte de balle assassine. Le meneur ne trouve pas l’espace nécessaire pour se créer son shoot, il décide donc de la donner à son coéquipier sous le panier, qui ne réussit pas à glisser la balle dans le panier parmi la forêt de bras qui l’entourait. Les Mountaineers repartent de l’Oklahoma avec une victoire à l’extérieur qui fait énormément de bien.

La star montante finit le match à 32 points, 10/20 au shoot (4/10 derrière l’arc), mais 1 toute petite passe décisive, et 6 pertes de balle. Khadeem Lattin a fait un chantier avec 6 points, 13 rebonds et 4 contres. En face, le meilleur scoreur s’appelle Lamont West avec 17 points à 5/9 à trois points. Esa Ahmad et Sagaba Konate finissent tous les deux à 14 points, tandis que Jevon Carter a noirci la feuille de stats : 10 points, 3 rebonds, 8 assists, 6 steals & 1 block.

Les highlights du match :

West Virginia a montré beaucoup d’intelligence dans le jeu et beaucoup de cœur en défense. Cela a fait la différence face à une équipe qui dépend un peu trop du « showman ». Les deux équipes ont la semaine pour récupérer, avant de jouer toutes les deux samedi. Les Moutaineers accueilleront les rivaux de leur dernière victime, Oklahoma State, tandis que les Sooners se déplaceront à Iowa State, les derniers de la conférence.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk







Facebook




More in News