Connect with us

Analyses

Zoom sur un des freshmens phare de ce début de saison : Trae Young !

Sooner Sports
Vous avez probablement vu beaucoup de Marvin Bagley, DeAndre Ayton et j’en passe, mais un certain Trae Young commence à faire du bruit, beaucoup de bruit. Le pensionnaire d’Oklahoma est en train de montrer énormément de belles choses.

Chez les Sooners, on se souvient de Buddy Hield qui avait marqué la saison 2015-2016 de son empreinte. Cette saison, un petit nouveau fait coucou en réalisant un début de saison canon. C’est tout simplement le meilleur scoreur à l’heure actuelle, toutes conférences confondues. Ses statistiques par match sont hallucinantes : 28.7 Pts (1er), 3.9 Reb, 8.7 Ast (3ème), 0.4 Blk, 2.4 Int, 47.6% au shoot, 37.9% à trois points, 88.9% aux lancers francs.

Bien évidemment, nous ne précipitons pas dans des conclusions hâtives concernant le futur classement de l’équipe cette saison, étant donné la rude concurrence au sein de leur conférence Big 12. On y trouve Kansas, Oklahoma State, Baylor, Texas et quelques autres universités qui ont très bien démarré leur saison. Il s’agit ici de mettre en lumière une individualité qui ne laisse pas indifférent.

Âgé de 19 ans, meneur d’1m88 (presque), il est rapide, a le sens de la passe, est plutôt régulier en terme d’adresse et il est très agressif vers le panier. Il n’a pas peur d’aller chercher le contact et de perforer certaines zones très compactes. Il attire l’attention régulièrement sur lui, et n’hésite pas à lâcher la gonfle quand il le faut. Sur le plan individuel, on ne peut pas lui reprocher grand chose pour le moment.

Mais il est encore tôt pour prédire d’éventuels classement, position à la draft, ou encore participation au tournoi final. Et puis la concurrence est rude cette année, que ce soit au sein du championnat ou de l’autre côté de l’Atlantique (coucou Doncic) en ce qui concerne la draft. Et en tant que pierre angulaire du jeu des Sooners, le nombre de turnovers par match est aussi à surveiller (3.9/match). Mais une chose est sûre, le gamin est doué.

Tellement doué qu’il a finit le match de la 5ème place au PK80 à 43 points contre Oregon. Ses highlights :

Bon, vous pouvez le voir, certains s’emballent déjà (« Steph Curry 2.0 »). Dans la gestuelle du tir et des dribbles, il y a un petit quelque chose effectivement.

On suivra de très près les rencontres qui arriveront ce mois-ci (5) avec trois matchs contre des équipes « ranked » USC (25) ce vendredi, Wichita State (6) le 16 décembre, et TCU (20) le 30.

Le phénomène d’Oklahoma reçoit beaucoup d’éloges de la part des experts NCAA qui sont ravis de le voir jouer. Maintenant, le temps dira si c’était un feu de paille provoqué par l’effet de surprise d’un jeune homme pas attendu, ou une vraie éclosion d’un futur top 20 de la draft à venir ?

Source vidéo : Youtube

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La boutique The Daily Dunk







Facebook




More in Analyses